Lautresite, le jour, les billets de janvier 2007
   


 
 

:



En ce jour du mercredi 24 janvier 2007.
On pense ce matin au directeur de l’Institut Cousot de Dinant et aux coups de couteau qu’il a reçus et l’on se porte à ses côtés. Le métier d’enseigner ne devrait jamais, au grand jamais, conduire quelqu’un dans une chambre d’hôpital. Et l’on pense aussi au couteau, au couteau qui ne devrait jamais, au grand jamais, remplacer le stylo. On ne sait pas, par contre, quoi penser du jeune homme qui remplaça son stylo par un couteau. On lui en veut cependant terriblement. On en veut toujours terriblement aux gens qui finissent par préférer leur colère.
J’entends que tant les professeurs que la ministre de l’Enseignement jugent l’événement atypique et imprévisible. J’entendais aussi, hier, sur cette même antenne, dans la bouche d’une femme politique, que cette affaire était d’autant plus surprenante que l’école où elle s’est produite n’était pas, je cite, un « établissement à violence récurrente ». (...)