Lautresite, le jour, les billets de janvier 2007
   


 
 

Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.


Et la Shoah, est-ce qu’il ne serait pas plus simple de se rallier à l’opinion de Bruno Gollnisch, numéro deux du Front national français, tout récent président du nouveau groupe d'extrême droite – Identité, Tradition, Souveraineté — au Parlement européen ? Est-ce qu’il ne serait pas plus simple de dire : « «Bien sûr que je ne remets en cause ni les déportations ni les millions de morts, mais quant à savoir la façon dont les gens sont morts, le débat doit avoir lieu ». Le débat doit avoir lieu. Dans son édition de 2003, le Quid, cette encyclopédie familiale et utile, avait, dans son article consacré à la Turquie, noté ceci : “1915. Transfert d'Arméniens vers les provinces méridionales (...) nombreux décès pendant le voyage". Une plainte fut déposée et un interminable procès eut lieu qui trouvera sans doute son épilogue le 24 janvier prochain, ce mercredi donc. Si la justice prend son temps et est aujourd’hui si circonspecte, c’est que le débat entre historiens et législateurs bat son plein. Echaudés par des procès qui les empêchent de faire leur travail de révision — car, on l’oublie trop souvent, l’objet de l’histoire est de réviser et les révisions sont parfois déchirantes—, les historiens disent aujourd’hui : « Ce n’est pas à la loi d’écrire l’histoire ». Une balle, cependant, règle la question. Vendredi dernier, Hrant Dink, a été abattu par un type qui considérait que ce journaliste arménien, en parlant du nécessaire devoir de mémoire, avait insulté le peuple turc. Je ne sais pas s’il y a eu ou non un génocide contre les Arméniens en Turquie en 1915. Mais ce dont je suis sûr, c’est que nonante-deux ans plus tard, le génocide continue.