Lautresite, le jour, les billets de janvier 2007
   


 
 

Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.


Sans doute donc connaissait-il les risques qu’il encourait, exactement comme Elmer Symons, le motard tué la semaine dernière en Algérie et pour lequel le directeur du rallye, Etienne Lavigne, a rédigé très vite cette épitaphe : “La course continue. Tous les gens qui viennent savent que c’est une course à risques”. L’immigration clandestine, aussi, continue. Car les Africains gelés qui nous arrivent dans le ventre des avions sont les frères des Africains noyés dans l’Atlantique ou la Méditerranée et des Africains tués sur les barbelés de Ceuta et Melilla : on commence peut-être bien à comprendre que l’immigration aussi est un sport de combat. Il y a quelques années, nous avions reçu, dans un autre avion, deux enfants morts, Yaguine Koita et Fodé Tounkara. Ils avaient laissé une lettre destinée aux Excellences, à Messieurs les membres et aux responsables d'Europe à qui ils présentaient leurs salutations les plus délicieuses, adorables et respectées dans la vie. On se souvient de cela. Des enfants déjà vieux, rédigeant ce qu’on appelle un testament. Ils avaient écrit : « Donc, si vous voyez que nous nous sacrifions et exposons notre vie, c'est parce qu'on souffre trop en Afrique et qu'on a besoin de vous pour lutter contre la pauvreté et pour mettre fin à la guerre ». L’ennuyeux, avec un testament, c’est qu’il ouvre souvent un héritage et que, dans ce cas-ci, il faut bien le reconnaître, nous rencontrons des problèmes de succession. Nous voyons en effet très bien que les choses se succèdent mais nous ne voyons pas qu’elles avancent pour autant.