Lautresite, les billets hebdos de fin 2006
   


 
 



Oh, bien sûr, certains vous avaient gourmandé, prétextant que vos enfants, tout de même, étaient en âge de prendre seuls le train ou l’avion. Mais non, vous étiez retourné les rechercher et cela, croyez-moi, moi qui suis aussi un père de famille, j’y ai été très sensible. C’est dommage que les ministres des Centres fermés n’aient pas partagé ces attentions pour Tabitha. Vous voyez de qui je parle, cette petite Tabitha, de cinq ans, qui avait été enfermée seule durant deux mois dans un centre fermé, qui avait été expulsée seule vers un pays qui ne l’attendait pas et qui vient de vous coûter tout de même 50.000 €. C’est la Cour européenne de Strasbourg qui a condamné — le mois dernier, pour traitement inhumain —le pays dont vous gérez les centres fermés. Vous allez me dire qu’en 2002, lorsque a été expulsée Tabitha, vous n’étiez pas en poste et que c’était un autre ministre des Centres fermés qui s’en était chargé. Mais vous voyez bien que nos actes nous suivent et que l’addition peut-être salée. Et aujourd’hui, voilà qu’une jeune femme angolaise de 21 ans, enceinte de sept mois, risque à nouveau l’expulsion et habite désormais dans la zone de transit de l’aéroport national. C’est inquiétant, le sort que vous réservez aux femmes et aux enfants. Nous ferez-vous un charter pour Noël ? Avouez que cela aurait un chic fou, un charter de femmes enceintes, le 24 décembre, au-dessus de l’Atlantique ou de la Méditerranée. Peut-être même qu’on en parlerait encore des siècles plus tard… Vous voyez ce que je veux dire… Allons, monsieur le ministre des Centres fermés, je veux bien faire le bœuf si vous me promettez d’arrêter de faire l’âne.

NB. Depuis la publication de son mandat d’arrêt par le TPIY, il y a aujourd’hui 4125 jours que Ratko Mladic est libre et vivant.