Lautresite, les billets hebdos de fin 2006
   


 
 

:



En ce jour du lundi 13 novembre 2006.
J’ai écrit une lettre à Jean-Luc Dehaene, bourgmestre de Vilvoorde, Stadhuis, Grote Markt, 1800, Vilvoorde. Monsieur le Premier ministre, permettez que je vous appelle comme cela, vous ne l’êtes plus sans doute, mais vous l’avez été. Pendant sept ans. Un septennat ! Alors, comme le font nos amis français avec leurs anciens dirigeants, je vous appellerai Monsieur le Premier ministre. Je lis dans la presse que le Conseil communal que vous dirigez toujours à Vilvoorde vient de décider de ne plus vendre de terrains qu’à des personnes s’exprimant en néerlandais. Cette décision m’a étonné. Je vous croyais plus serein avec ces questions communautaires, d’autant que votre majorité actuelle composée de socialistes et d’écologistes, en plus de vos amis chrétiens bien sûr, ne nous avait pas habitués non plus à ces rodomontades. Il faut dire que le Vlaams Belang a, lors des dernières élections, enregistré un score stupéfiant dans votre commune : 21,85% quand, six ans plus tôt, il en atteignait seulement 13. Dois-je en conclure que l’effet Vlaams Belang a été, comment dire, très rapide dans votre bonne ville ?
(...)