Lautresite, les billets hebdos de fin 2006
   


 
 

:



En ce jour du lundi 9 octobre 2006.
C’est drôle comme le fait de nous rassembler nous sépare du monde. Depuis hier matin, à 8 heures, c’est comme si le pays était devenu autiste. Insensible aux bruits du monde. Concentré sur lui-même. Sur les postes de douanes, s’il y en avait encore, on aurait bien vu un panneau : “Belgique, prière de ne pas déranger”. Mais si, hier, le pays votait et oubliait le monde. Le monde, cependant, regardait le pays.
Jamais élections locales belges n’avaient déplacé autant de reporters étrangers, s’exprimant dans toutes les langues connues. Jamais non plus elles n’avaient noirci autant de papier international. Depuis la fin de la semaine dernière, la presse du monde entier était venue au chevet des élections, détectant à l’avance un séisme politico-médiatique. Tout était prêt, l’opinion était alertée, il suffisait simplement d’attendre que le drame survienne. (...)