Lautresite, le jour, les billets de juin 2006
   


 
 

















Nos comportements individuels se confrontent désormais à l’intérêt collectif. L’État, dès lors, fait des prescriptions comme un médecin et des ordonnances comme un pharmacien. De sorte qu’on dirait bien qu’aujourd’hui, le dernier endroit où se réfugie la citoyenneté responsable, c’est le régime, la diminution, la réduction. Quand l’État vous parle de faire ceinture, il faut l’entendre désormais aussi au sens strict. On dirait bien, si l’on ose, que nous vivons aujourd’hui dans un “État de santé”. Et c’est peut-être bien cela que nous ne pardonnons pas aux affaires de Charleroi : que des édiles et des élites ne suivent pas cette cure d’amaigrissement généralisé prescrite par l’État. Charleroi est en train de mourir du trop. Trop d’argent ici, trop de mandats-là, trop de mauvais comportements. Trop de mauvaises habitudes, certainement. Sur les bulletins de vote, suggérons donc cette notice : “Trop de pouvoir trop longtemps nuit gravement à la démocratie”.

NB. Depuis la publication de son mandat d’arrêt par le TPIY, il y a aujourd’hui 3962 jours que Ratko Mladic est libre et vivant.