lautresite, les billets quotidiens du mois de mai 2006
   


 
 

:


En ce jour du lundi 22 mai 2006
. L’indépendance annoncée du Monténégro, c’est peut-être bien l’avant-dernière mort de Slobodan Milosevic. La dernière, ce sera le Kosovo, si cela se trouve — et l’on ne dit rien ici de la Voïvodine, marche hongroise du nord, autre ancienne province autonome. Dans le long article qu’il fait publier aujourd’hui par Libération, Peter Handke ne dit rien du Monténégro. Il le marchera peut-être demain mais, aujourd’hui, il fait silence sur ces délitements politiques, il ne sait pas exactement où ficher son aiguille dans ce détricotage, il ne suit plus qu’un seul fil : celui de sa défense et de son illustration. Ce nouvel État qui vient de naître de la Yougoslavie titiste, après la Slovénie, la Croatie, la Macédoine et la Bosnie-Herzégovine, Handke ne le voit donc pas. Il continue de pratiquer une sorte de schizophrénie de mots qui ne nommeraient pas les faits dans une polémique dont on dirait bien qu’elle le rend heureux. A vrai dire et pour ce qui nous concerne, nous ne sommes, nous, jamais très heureux lorsqu’un nouvel État s’ajoute à la carte de l’Europe. Non pas que cela trouble nos atlas (ils l’ont été largement ces dix-sept dernières années, nous n’en sommes plus à une réimpression près) mais que cela questionne toujours un peu plus cette idée du multiculturalisme, que nous sommes de plus en plus appelés aujourd’hui à pratiquer à l’intérieur de nous mais que nous ne sommes de moins en moins capables de partager entre nous.(...)