lautresite, les billets quotidiens du mois de mai 2006
   


 
 

:




En ce jour du jeudi 18 mai 2006
. Dans la phrase “Accueil réservé à la visite de Nicolas Sarkozy au Mali et au Bénin”, on dirait bien que quelque chose manque, c’est pourtant le Monde qui a titré ainsi, et l’on sent que ce que l’on veut nous dire, en vérité, c’est que l’accueil réservé en Afrique au ministre de l’Intérieur de France sera bel et bien réservé. Eric rappelait que la presse algérienne, du temps où il la lisait, ne procédait pas autrement et qu’il fallait au lecteur savoir manier l’antiphrase et le syllogisme car “Accueil chaleureux réservé au Président Chadli” ne signifiait pas que la visite d’État eut été un triomphe mais suggérait exactement le contraire. Les mots signalent ainsi de temps à autre leur propre imposture, ce sont des mots postiches, les phrases sont trouées comme le front des fantômes, elles avancent masquées, proposant d’elles-mêmes une sorte d’aporie car nous sommes ici dans un double bind sémantique et diplomatique et il n’est pas douteux que le déplacement de Nicolas Sarkozy à Bamako et Porto-Novo soit déjà à porter au compte de la diplomatie subie, et qu’il n’y ait, pour la circonstance, aucune sorte de “carte de compétences et talents” qui vaille : Nicolas est non grata. (...)