lautresite, les billets quotidiens du mois de mai 2006
   


 
 









: il s’agirait donc d’un jeune homme qui aurait 18 ans, qui porterait un patronyme flamand, qui serait de type européen, qui aurait acheté hier matin un fusil de chasse de type Marlin qui aurait les apparences vestimentaires d’un skinhead avec combat shoes et pantalon militaire, qui aurait les cheveux rasés sur le crâne et longs dans la nuque, qui serait le neveu d’une députée du Vlaams Belang, qui serait le fils d’un militant du Vlaams Belang, qui aurait été porteur de tracts néofascistes et qui n’aurait pas tiré au hasard dans la rue mais aurait visé d’abord une dame turque voilée qu’il aurait blessée avant d’abattre une jeune Africaine et la petite fille de deux ans qu’elle promenait. Le Parquet, donc, ne veut pas être affirmatif sur le caractère raciste des meurtres. On suppose qu’il doit se demander ce que vient faire cette petite fille blanche dans cette histoire et si l’on peut qualifier l’assassinat d’une Blanche par un Blanc de crime raciste… La perplexité du Parquet, le Premier ministre ne la partage pas : pour lui un type bardé de croix celtiques, des tracts extrémistes plein les poches, les cheveux ras et l’habit militaire ne se promène pas par hasard dans un centre-ville avec un fusil chargé acheté pour l’occasion. Il ne musarde ni ne flâne, il cherche des cibles les plus basanées possibles et ce qu’il ne choisit pas, ce sont les gens qui marchent en rue, il ne va pas les débusquer, il prend juste ce qu’il trouve,Turque ou Noire ou Blanche aussi, des femmes, de toute façon, et il tire pour tuer. (...)