lautresite, les billets quotidiens du mois de mai 2006
   


 
 

:


En ce jour du lundi 8 mai 2006
. Oui, un chiffre qui ne serait pas rond peut tout de même fournir matière à une commémoration. Nous voyons cela aujourd’hui, avec un Premier ministre en visite à Auschwitz et, pourtant, cela fait soixante et un an, n’est-ce pas, que la fin de la deuxième guerre a sonné, et soixante et un, c’est un nombre qui n’a pas tellement de cachet, ça ne parle à personne, soixante et un ans, mais tout fait décidément farine à un anniversaire et la Belgique s’excuse bien d’avoir rénové le musée de son pavillon avec une année de retard sur la communauté internationale, mais l’an dernier, c’était la Belgique elle-même qui fêtait son anniversaire et on avait dû déjà dépenser un tas d’or pour faire revenir de Jérusalem l’épée de Godefroid de Bouillon : on n’avait pas la tête et les sous à Auschwitz, à son pavillon et à son musée. La commune, ici, a placardé çà et là, quelques affiches appelant le citoyen à participer au défilé du 8 mai — quelque chose qui part en fanfare, qui se recueille, dépose des gerbes et dure le temps que l’on prend, d’un monument à une stèle, pour marcher deux cents mètres — mais on y a laissé la date en blanc, de sorte que, pour qui voudrait en savoir, l’affaire se déroulera en catimini : ma commune a, pour les choses de l’histoire, le goût de la clandestinité et cela fait plusieurs années, voyez-vous, que l’on déporte les dates en fonction du calendrier des édiles. (...)