lautresite, les billets quotidiens du mois de mai 2006
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 3 mai 2006. Il n’y a même plus à parier que cette vieille question de la censure va revenir, avec la mise au ban par la Comédie-Française du “Voyage au pays sonore ou l’art de la question” de Peter Handke : les blogs, aujourd’hui, s’emparent de la question et nous ne voudrions pas être, ici, dans la peau de Marcel Bozonnet, l’administrateur délégué de la vieille maison de Molière et Louis XIV qui a pris la décision, récemment, de déprogrammer la pièce. C’est qu’il avait lu, comme nous, en avril dernier, l’écho publié sur le journal en ligne du Nouvel Observateur — et jamais publiée ailleurs dans la presse francophone, mais n’y voyez pas un problème de sources, pointez plutôt le syndrome d’un énorme désintérêt hexagonal : la presse germanophone avait, quant à elle, publié le discours prononcé par l’écrivain à Pozarevac — et, comme nous sans doute, il avait été une nouvelle fois consterné par la fidélité postmortem de cet homme qui, pour n’avoir pas commandé de pizza à Pristina, ne s’était privé nulle part de slivovitz. Depuis, c’est un déferlement : de la pétition d’auteurs parmi lesquels le récent Prix Nobel Elfriede Jelinek qui se déclare “horrifiée” — et l’on notera, ici, en passant, l’inflation de Prix Nobel de Littérature, comment dire, assez Serbes, car après Jelinek vint Harold Pinter et l’on espère encore beaucoup du Prix 2006 — aux commentateurs de blogs, il en est peu pour sauver l’âme de l’administrateur. Allez simplement visiter le blog de Pierre Assouline, vous vous en ferez une idée assez précise. (...)