lautresite, les billets quotidiens du mois d'avril 2006
   


 
 

:



En ce jour du vendredi 21 avril 2006, la leçon de Yves Leterme.

Un matin, vous entendez une nouvelle qui vous réveille en sursaut. Yves Leterme, président du CD&V, a décidé qu’il fallait rediscuter du statut de la région bruxelloise. Il a été très explicite. Il a parlé de cancer proliférant. Il a dit qu’il fallait agir. Dans l’ordre des soucis de l’honnête homme d’aujourd’hui, la Région bruxelloise n’arrive pas en premier, c’est le moins que l’on puisse dire. Devant l’immensité des défis à relever pour que demain ait un avenir, Yves Leterme a pourtant choisi de s’attaquer à Bruxelles. Je serais un homme politique, je ne sais pas moi, je me demanderais par quoi remplacer le pétrole, je me demanderais comment diminuer le niveau de gaz dans l’atmosphère, comment répondre à cette immigration qui occupe les églises, comment éviter que le score de l’extrême droite ne monte encore aux prochaines communales, comment perdre le moins d’emplois possible et comment peut-être en créer un peu, enfin bref, si j’étais un homme politique, je pense que je me dirais que la politique, justement, ce n’est pas seulement la survie des institutions, mais que c’est aussi la vie des gens. On sent bien que cette sortie de Yves Leterme, elle va nous manger du temps de cerveau disponible. Elle va nous occuper, elle va faire partie de nos soucis. (...)