lautresite, les billets quotidiens du mois d'avril 2006
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 20 avril 2006.
On ne va tout de même pas laisser passer cela, la condamnation du leader à vie du Front national belge, Daniel Féret, à l’inéligibilité pour une durée de 10 ans et à 250 heures de travaux d’intérêt général — à prester auprès d’associations s’occupant de l’intégration d’étrangers. Je suppose qu’à l’heure qu’il est, elles sont plusieurs à fourbir leurs dossiers et à préparer déjà le viatique du bon docteur. Deux cent cinquante heures, cela fait tout de même un bon mois de travail et on le voit bien alphabétiser des primo-arrivants ou servir la soupe dans les églises occupées (à ce propos, nous disions vendredi matin qu’on n’avait jamais vu de temples, de mosquées ou du synagogues occupées par des sans-papiers, eh bien l’après-midi même c’en était fait, une mosquée à Namur). On se réjouit et l’on s’amuse de la teneur de la condamnation. On apprécie le jugement idoine et la peine congruente. On vit bien au nord du Rio Grande, un juge américain condamner, l’an dernier, l’un de ces guetteurs nocturnes — lunettes infrarouges, chaise juchée sur le toit d’un 4x4, Winchester à portée de main, pas de cigarette mais un thermos de café — qui avait abattu un marcheur du désert à céder sa propre maison à la famille mexicaine du disparu. (...)