Les billets quotidiens de lautresite, mars 2006
   


 
 

:




En ce jour du mercredi 29 mars 2006
. La concomitance des manifestations anti CPE et de la diffusion d’une vie de Charles de Gaulle téléfilmée sur France 2 donnait une certaine couleur, hier, à notre début de soirée. C’était comme si, sur le coup de 21 heures, la Providence était venue au secours de la République et qu’elle l’avait comprise — des rêves ont été faits toute la nuit à l’Élysée, soyons-en sûrs—, d’autant que le référendum de 69 avait été éludé (on ne s’en souvient pas, mais il était question de décentralisation dans cette affaire-là) et qu’on ne vit plus Charles que mort sur son char tremblotant et les grands du monde d’alors penchés sur son absence. Mais enfin, juin 1940 ou juin 1958, la télévision de France avait choisi de ne découper dans la vie du grand homme que les vignettes du recours : on ne parlera pas ici de déni, le mot serait trop fort, mais tout de même, cela sentait les petits arrangements avec l’histoire, on avait mis la focale sur la barrette et la vareuse, et sur le micro aussi parce que à peu près tout ce qu’on retient de de Gaulle aujourd’hui, il l’a dit au micro, studio de la BBC ou balcon algérois, il fit de la TSF toute sa vie, dans des temps où la télévision, précisément, ressemblait à de la radio filmée. (...)