Les billets quotidiens de lautresite, mars 2006
   


 
 

:




En ce jour du jeudi 23 mars 2006.
Je me souviens d’une Europe où co-existaient une Rote Armee Fraktion, des Brigate Rosse, une Action directe, une Irish Republican Army, des Cellules Communistes Combattantes et une Euskadi Ta Askatasuna. C’était l’Europe d’une très longue décennie, des années traînantes offrant des métaphores, on les disait “de plomb”, on les appelait “noires”, elles ont été surtout des années imbéciles et aveugles, on criait : “En frapper un pour en éduquer cent!”, on créait un Front politico-militaire d’Europe occidentale, on écrivait qu’il s’agissait de “contribuer à la prise du pouvoir par les travailleurs organisés et à l’instauration d’un régime socialiste, seul capable de satisfaire harmonieusement les intérêts populaires en mettant l’économie au service de l’homme et non l’homme au service de l’économie, et cela dans la perspective de l’avènement d’une société communiste, d’une société de progrès, juste et fraternelle, sans classe et sans Etat”, bref, c’était un temps de vieilles lunes et de logomachies, des choses plus anciennes que les jeunes gens — entre 50 et 60 ans aujourd’hui — qui se retrouvèrent chaque fois du bon côté du mélange explosif. (...)