Lautresite, le jour, 23 septembre 03
       


Ô, fils des étrangers!

Deuxième épisode: suite d'une histoire banale.

Depuis quelques jours, les mails voyagent entre les amis de David et l'Office des étrangers. Ils n'appellent guère de commentaires:

Monsieur ,
suite à notre relation téléphonique de ce 19 septembre après midi, je vous contacte, comme convenu, à propos d'un cas de demande de visa qui semble bien compliqué.
Monsieur David B., originaire du Burkina Faso et naturalisé belge, a introduit une demande de regroupement familial concernant son épouse et ses deux filles, qui résident actuellement au Burkina Faso. Tous les documents demandés par l'Ambassade de Belgique à Ouagadougou ont été fournis en date du 17 juillet 2003. Les deux filles de Monsieur B. devaient commencer les cours en Belgique début septembre. Depuis le 17 juillet 2003, personne n'a pris contact avec Monsieur B. La seule information que nous avons, vient de l'Ambassade de Belgique au Burkina Faso: les dossiers ont bien été envoyés. Nous ignorons par quel canal. Depuis un mois, nous tentons vainement de pister ces dossiers sans aucun succès. Les personnes contactées n'arrivent pas à obtenir la moindre information. Vous êtes la première personne, à l'Office des étrangers, à nous tendre une oreille attentive. Nous cherchons à comprendre ce qui se passe dans cette affaire qui parait assez simple à solutionner. Pouvez-vous aider à y voir plus clair?
Je ne vous demande évidement pas des informations qui seraient d'ordre personnel concernant ce dossier. Si tel était le cas, je vous prie de bien vouloir nous prévenir et nous vous mettrions en contact avec Monsieur B. D'avance je vous remercie.