Lautresite, le jour, 22 septembre 03
       
[


Il faudrait pouvoir dire ici des étapes, et citer des noms, des personnes et des projets qui ont balisé ces quinze années. Dire, par exemple, la télévision des réfugiés mise en place dans les camps d’ex-Yougoslavie ; dire le chemin de l'Oscar de Danis Tanovic ; dire l'expérience du Quotidien des Électeurs tentant d’établir lors du scrutin de 1994 les bases d’un dialogue entre les associations et le monde politique ; dire le Protocole de Cluj et les accords signés par nous sur les minorités en Roumanie ; dire les « ambassades de la démocratie locale » établies au plus fort du conflit dans des villes de Bosnie, de Croatie ou de Serbie ; dire l'épuisement en dix jours dans les librairies de quartier du pays du Rapport Mazowiecki sur les droits de l’homme en ex-Yougoslavie ; dire Radio Balkans sur la RTBF pendant le conflit kosovar ; dire l’accueil de réfugiés dans les communes ; dire les « Parcours citoyens » où le quartier et la rue d’ici s’impliquent dans le débat communal et dire que tout cela se trouve aujourd'hui ensemble mais autrement dans lautresite, cette revue de "poésie politique" que nous publions sur Internet. Dire, en fait, qu'il existe en Communauté française de Belgique une expérience tissée à partir des gens, qui doit tout à la culture et le reste au politique. Ce melting-pot improbable reste la marque de Causes Communes. En on aura compris que ce qui nous a importé jusqu’ici, ce ne sont pas tant les champs géographiques que les espaces politico-culturels : dans ou dehors Schengen, dans ou hors l’Union Européenne, dans ou dehors de la citoyenneté. Par exemple.
Ces questions-là, nous continuons de les travailler, de manière sans doute moins visible mais, peut-être aussi, de façon plus subtile.























]