Lautresite, le jour, 16 septembre 03
       
[


En ce jour du mardi 16 septembre 2003,
parlons de ce qu’il s’agirait donc d’extraire de notre marmite éternelle et constatons que ce qu’il nous faudrait en ôter y est tellement profondément incrusté que notre cuiller n’est pas assez longue ni assez solide pour l’aller décrocher. Par exemple, il y a quelques jours, ma plus jeune fille — 10 ans — a reçu d’une banque une invitation à tancer ses parents pour manque d’argent de poche récurrent, une situation à laquelle la banque qui connaît mon côté ladre a décidé de mettre un terme. Elle a donc considéré de son devoir de prendre les choses en main et d’organiser de façon systémique le triangle relationnel qui existerait entre une progéniture, des sous, et le bloc parental. Il ne faut pas résister, de temps en temps, à donner à savoir ce que l’alliance de la finance et de la communication produit : nous sommes là dans le fond de la marmite, ça adhère, ça colle, c’est tout soudé. Voici donc les conseils reçus par ma fille, envoyés par la poste ou accessibles par Internet. 1.Calcule le total des dépenses que tu dois payer tous les mois avec ton argent de poche. 2.Évalue ton intention d’épargne (ce que tu comptes mettre de côté tous les mois). 3. Calcule la somme d’argent de poche dont tu as besoin en additionnant le total de tes dépenses et ton intention d’épargne. 4. Compare cette somme d'argent de poche avec le montant que reçoivent les autres jeunes de ton âge. 5. Mets par écrit les accords que tu as conclus avec tes parents. 6. Fais automatiser le versement de ton argent de poche sur ton compte à vue. Comme ça tu es sûr de le recevoir ! Détaillons par exemple le point 5. Aux enfants, il est dit ceci : « Les accords oraux et les marchandages sont souvent courants dans les familles, mais tu serais surpris de voir à quels moments inattendus Alzheimer peut faire des siennes ! Pour éviter ce genre de problèmes, Axion (nom du compte « jeunes » de la banque Dexia) t'a préparé un contrat qui fixera une fois pour toutes les accords que tu as passés avec tes parents. N'oublie pas de leur demander une petite signature en bas du bout de papier… ainsi tu auras, noir sur blanc, la somme d'argent de poche qui t'est due !». Aux parents, il est précisé: « Ce mini-contrat passé entre vous et votre enfant permet de faire le point sur l’argent de poche que vous lui donnez. (...)























]