Lautresite, le jour, 9 septembre 03

 



Le vent souffle dans les pins, le sol sablonneux se dérobe sous les pas dans un paysage de fagnes. Des animaux sauvages, on ne sait pour quelle punition, sont pendus la tête en bas et sèchent en balançant doucement sous la brise.
Des gamins jouent le long des voies, ils courent entre les wagons encore vides.
Une centaine de vaches attendent dans le corral en pleine chaleur, des camions les ont amenées du bush hier soir. Un corbeau ricane perché sur un poteau