Lautresite, le jour, 4 septembre 03


On sait que les grands médias entretiennent une conception spectaculaire et dramatique de l’actualité, qu’ils favorisent l’élément sensationnel et l'instantanéité, qu’ils favorisent l'événement sensationnel et l’instantanéité du choc sur la durée de l’interprétation, qu’ils croient devoir franchir le barrage de l’indifférence en faisant appel massivement à la compassion et à l’indignation. Mais il ne suffit pas de changer de vitesse, d’enquêter en profondeur, d’admettre la banalité anonyme du quotidien, bref, de passer en-deçà de l'événement, pour retrouver le vrai visage de l’actualité.