Lautresite, le jour, 4 septembre 03

L'intimité territoriale
par Jean-François Chevrier ( 4/5)

Interprété de cette manière, le Cornillon n’est pas seulement l’inertie, l’impasse, le dénuement, ce n’est pas seulement la survie et la résistance. Tout cela est présent, mais il y a autre chose; des visages des corps, des morceaux de nature, une mobilité des sensations, une ouverture de la perception, une abondance dans la complexité. Ce sont ces éléments-là qui participent du lyrisme et de l’idéalisation. Sans eux il y aurait un reportage, la description d’une situation, peut-être un témoignage, mais il n’y aurait pas l’image complexe d’un territoire.