Lautresite, le jour, 3 septembre 03
       
[


1. En ce jour du mercredi 3 septembre 2003, nous nous demandons si Jean-François Copé va participer ou non à l’émission de télé-réalité politique prévue sous le nom de « 36 heures » mais nous avons fini de jouer à deviner si José Bové s’envolerait ou pas pour Cancun. Les réponses à ces questions cachent pourtant, et bien entendu, les questions qui appellent des réponses.

2. En ce jour du mercredi 3 septembre 2003, on se dit que la télé-réalité, comme le nom l’indique, n’est jamais qu’une réalité vue de loin. Par un contournement sémantique que nous commençons à bien connaître, ce lointain est pourtant devenu notre prochain : on devra désormais se faire à l’idée que la proximité est fille de l’éloignement, ce que les dictons populaires, nés avant le village global, s’étaient employés jusqu’ici à réfuter.

3. En ce jour du mercredi 3 septembre 2003, disons-nous que le travail demande à être fait par d’autres. Il existe aujourd’hui des petits et gros patrons des idées, totalement soumis à l’immédiateté et à la proximité, qui font réaliser par le consommateur les projets qu’ils ont établis pour lui. Ils ne salarient même plus ce travail.

4. En ce jour du mercredi 3 septembre 2003, on est là à penser aux espaces publics, villes ou écrans, qui sont plus que jamais embouteillés par la production de l’ego de gens qui pensent les autres comme une indifférenciation de figurants qui, à certains moments, peuvent par exemple être morts, mais restent malgré tout dans le jeu.

5. En ce jour du mercredi 3 septembre 2003, on pense même à sortir de moins en moins en rue, de peur d’être débauché pour un casting.























]