Lautresite, le jour, 25 juillet 03

 


Demain, 21 juillet, nous allons à Vukovar.
Vous m’excuserez auprès du défilé militaire devant le Palais Royal de Bruxelles. C’est notre fête nationale, Belges, mais nous avons un peu de mal avec les deux termes de ce binôme. Alors pourquoi pas Vukovar.

Postface. Demain je serai sans connexion. Eh oui ! Nos conforts communicationnels se heurtent encore aux terrains.
Puis je remonterai en tentant d’éviter juilletistes et aoûtiens dans cette Europe en vacances. Si nous le voulons, retrouvons-nous autour de ces questions et d’autres.
Nous trouverons bien à établir la connexion.
Dans la mesure du possible.

Dans la Baranja visitée avec Damir, nous mangeons ce plat de poisson au paprika comme je l’avais fait en août 93 avec Kasza.
La gargote est magyare, le sol est à présent croate. Il a été "UNPA-East" du temps de son occupation par les milices serbes et de son "gel" par l’ONU. Il fut antérieurement yougoslave après avoir fait partie du "Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes" ce qui faisait suite à son appartenance à l’Empire habsbourgeois jusqu’en 1918 et Trianon. J’arrête là, c’est le vingtième siècle qui y passe.

À tant épuiser la nationalité d’une terre ne voit-on pas que l’on épuise les gens qui essaient d’en vivre ?
Est-ce parce que nous y retournons tous, un jour, que ce besoin de s’approprier la terre nous pousse à ces méfaits ?
Fin