Lautresite, le jour, 22 juillet 03



Ces ambassades de la démocratie locale que nous avons fait naître, dans une synthèse inouïe entre les institutions européennes, les villes et la société civile organisée, autour desquelles nous avons fait forum, qui ont entraîné derrière elles parmi les plus courageux des maires croates, serbes, slovènes, macédoniens ou bosniaques, qui nous ont fait reparler politique là où seuls l'humanitaire et le militaire s'autorisaient, ces ambassades là sont victimes aujourd'hui d'une très coupable nonchalance ou d'une fort incivile négligence. Tu le sais bien Nicolas, et j'aperçois ta hargne, chacun de nos emportements nous rendent moins sympathiques. Faire commune, faire région, (faire nation), faire réseau, faire Europe, voilà quel est le cahier des charges que nous nous sommes prescrits. Notre négociation ne porte sur rien moins que le rêve que nous aurions d'apprendre que les fins de guerre ne s'appellent pas la paix mais l'invention. C'est la mer allée avec le soleil, n'est-ce pas. Il s'agit moins de mettre en place un Plan Marshall que de réaliser un rêve à la Schuman, ai-je dit ailleurs.

A suivre...