Lautresite, le jour, 16 juillet 03



On demandait à ces précieux cailloux de pousser, de bourgeonner, de nous donner des fleurs et des fruits pour les années qui viendraient. C'est exiger beaucoup des pierres. Ces bornes n'ont finalement jamais arpenté plus de soixante kilomètres. Elles reposent aujourd'hui au musée ou vieillissent dans des greniers. Les distances mêmes ont bougé, les kilomètres ressortissent aux voiries, le voyage se mesure diversement. Faire sien, comme Juarroz, qu'on arrive toujours, mais ailleurs.


A Suivre...