Lautresite, le jour, 15 juillet 03



Correspondances, 13, Nicolas à Paul.
Samedi 13 avril 1996, Bruxelles. Bombardements de part et d'autre de la frontière israélo-libanaise. Il n'y a pas qu'aux vendredis que le 13 ne réussit pas.
L'histoire n'est certainement pas linéaire. D'ailleurs, elle ne doit de toute façon pas savoir où elle va. Alors, qu'une paix qui met fin à quarante années de conflits vacille, hésite, revienne sur ces pas, quoi d'étonnant ? Rien justement, et c'est bien ça qui me désole. Je ne sais pas si comme Camus je parviendrai à imaginer Sisyphe heureux, mais constatons que de toujours recommencer les mêmes âneries n'a l'air de ne pas rendre le monde plus malheureux. Sauf les familles des quelques-uns qui tombent pour que le char de l'histoire puisse poursuivre sa route.
Mais comme dans les jeux du cirque, il est bien possible que le char ne fasse que tourner en rond.

Correspondances, 14, Paul à Nicolas.
Dimanche 14 avril 1996. Bigre. Un milliard deux. On parle en dollars. Ou en l'air, on ne sait plus. Est-ce un budget ou de la trésorerie ? La déception qui était à la hauteur de ce qui n'a pas été tenu peut se transformer demain en enthousiasme pour ce qui obligera. Les gens, malheureusement, ont la mémoire des épicentres, ils oublient les ondes de choc. Il y avait ici une école. Reconstruisons une école. Qui a dit qu'à sa place, il ne faudrait pas un cybercafé, une ferme, une entreprise ? Reconstruire à l'identique, comme si rien ne s'était passé. Comme si l'on n'avait rien appris de la guerre. Ou pire, reconstruire comme si l'on n'avait rien compris à la guerre. Comme si un pays devenait un marché, un eldorado économique, une part mondialisée du profit après avoir été le miroir d'une souffrance, d'une politique désaxée, d'un fascisme transhumant. Quelle image est donc la plus crédible, celle à laquelle nous nous attacherions le mieux, celle que nous emporterions de nous-mêmes ?