Lautresite, le jour, 14 juillet 03



Une nouvelle loi croate frappe d'interdiction de publication et de fortes amendes les médias qui attentent à la dignité et la sûreté de l'Etat. À ce ttitre, Feral Tribune est condamné à mort. Dans les circonstances actuelles, ceci peut être considéré comme une excellente nouvelle. Il y a, en effet, beaucoup à attendre des révélations d'outre-tombe de Feral Tribune.
Dans cette veine satiriste, je ne peux que me réjouir du "Vive les droits de l'homme d'affaires" du Canard Enchaîné en ces temps où la France accueille Li Peng. Ne doutons pas que les associations aient sortis leurs banderoles, battu le pavé, scandé leur désapprobation. Qui a dit qu'un Airbus jamais n'abolira la République ?

Histoires, 5.
Ce jour à Sarajevo —il y avait de l'électricité et de l'eau— où sur l'écran de la télévision et en direct, l'on commémorait Auschwitz. Le couloir de l'hôtel donnait sur le ciel, Arthur Haulot était mon voisin et Marek Edelman faisait les cent pas dans le hall.

Fable, 5.

Tel écrivain mort aujourd'hui voulait écrire des romans qui écrivent le monde. Mais, comme il n'y avait qu'une seule personne sur cette terre qu'il connaisse à peu près bien, il décida de parler beaucoup de lui-même. Pour tel écrivain mort aujourd'hui, le monde et lui ne faisaient qu'un. Il pensait que le premier à disparaître laisserait l'autre dans l'embarras. Il a eu un peu tort et beaucoup raison. C'était un écrivain dont la critique disait qu'il était fou.


A suivre...