Lautresite, le jour, 2 juillet 03
 

Ce que nous appelons lautresuite,
c'est ce que l'actualité
produit chaque jour de faits et d'événements
en lien avec l'exploration du mot "préfabriqué"
que nous menons depuis novembre 2001.

   

Lautresuite 02.07.03 (1) De plus en plus de voix s'élèvent aux États-Unis contre la situation et les conditions d'emprisonnement des détenus de la base de Guatanamo (Cuba). Le 26 juin dernier, Georges W. Bush déclarait, à l'occasion de la journée internationale de l'Onu contre la torture, que les États-Unis n'emploieraient jamais la "torture" ou des "traitements cruels ou inhabituels". De nombreux juristes et plusieurs organisations de défense des droits de l'homme ont profité de l'occasion pour rappeler qu'aucun observateur indépendant n'avait pu se rendre sur le site de Guantanamo. Aujourd'hui, si les détenus sont correctement soignés et nourris, ils sont isolés les uns des autres, n'ont droit qu'à trois promenades de vingt minutes par semaine et, surtout, ne savent pas quelle sera la durée de leur emprisonnement. En quelques mois, 18 prisonniers auraient tenté de se suicider, 90 seraient sous surveillance psychiatrique. Sur la base de Guatanamo, on s'affaire à la préparation des procès. Des bâtiments pour le tribunal seraient en construction ainsi qu'une prison pour les condamnés. Un "couloir de la mort" ainsi qu'une chambre d'exécution sont également prévus.

Lautresuite 02.07.03 (2) Neuf personnes ont à nouveau trouvé la mort au large des côtes tunisiennes (Cap Bon) après le naufrage de leur embarcation. Ces clandestins tentaient de rejoindre les côtes Sud de l'Italie, situées à quelque deux cents kilomètres.

  Lautresuite 02.07.03 (3) Les 41 rescapés du chalutier qui coula, le 19 juin dernier, au large de l'île de Djerba (Tunisie) sont revenus sur les circonstances du naufrage. Selon leurs dires, près de deux cent cinquante Africains originaires du Maroc, de Somalie, du Mali, de Côte d'Ivoire, du Libéria et du Ghana, avaient embarqué en Libye sur un vieux chalutier. Arrivé en mer, le chalutier commença à connaître d'importantes voies d'eau qui finirent par briser sa coque. Les rescapés furent finalement récupérés quelques heures plus tard par des pêcheurs et par la Garde nationale tunisienne. Aujourd'hui, ces ressortissants africains seraient hébergés dans un centre d'accueil gardé par la gendarmerie dans l'attente de leur expulsion vers leur pays d'origine.

Lautresuite 02.07.03 (4) L'Université Libre de Bruxelles organise, du premier au onze juillet, un cours d'été ayant pour thème : Droit et politique de l'immigration et de l'asile de l'Union Européenne. Dispensés par des professeurs émérites venus des quatre coins d'Europe, les cours porteront sur des questions d'actualité telles que : flux migratoires et statistiques, l'avenir de la libre circulation des citoyens de l'UE, la politique européenne des visas, la répartition des réfugiés entre les états membres.... Pour plus d'informations, se connecter sur le site du réseau Odysseus : http://www.ulb.ac.be/assoc/odysseus
  Lautresuite 02.07.03 (5) Zeljko Meakic, Serbe de Bosnie, inculpé de génocide et de crimes contre l'humanité par le TPI (Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie) se serait rendu lundi à la police serbe. Zeljko Meakic fut, au début des années 90, le commandant du camp d'Omarska (Ouest de la Bosnie) où, selon le TPI, plus de trois mille Croates et Musulmans ont été détenus durant le conflit en Bosnie-Herzégovine (1992-1995).


Lautresuite 02.07.03 (6) Une Algérienne menant à Lille une grève de la faim dans le but d'obtenir sa régularisation a décidé d'y mettre un terme après avoir appris qu'elle était enceinte. Plus d'une centaine d'étrangers poursuivent, depuis maintenant quarante-trois jours, une grève de la faim à la Bourse du travail de Lille.


Lautresuite 02.07.03 (7) L'élargissement de l'Union Européenne ne pourra faire l'impasse sur l'intégration des communautés tziganes largement exclues dans les pays de l'Est. C'est le message qu'ont voulu faire passer les participants à la Conférence internationale sur l'avenir des Tziganes en Europe. Ce premier sommet organisé sur la question, à l'initiative de la Banque mondiale, de la Commission européenne et de l'Open Society Institute (OSI), réunissait six Premiers ministre d'Europe centrale et de l'est.