Lautresite, le jour, 11 juin 03









Liens

Communs



Ceci n'est pas une utopie, puisque le lieu est nommé. C'est une affaire de géographie, de toponymie, un peu d'onomastique aussi. C'est une façon de se déplacer dans le monde. C'est une carte aveugle, un jeu de pistes, un parchemin trouvé.
Aujourd'hui : la Salpêtrière. Par Thierry Kübler.





La vendeuse du Bon Marché le dévisage. Temps d'arrêt, puis lui offre le plan de Paris qu'il veut acheter. Boulevard Saint-Marcel, l'ouvreuse du cinéma refuse son argent. Juin 1945, Stanislas Tomkiewicz, 18 ans et survivant du ghetto de Varsovie, libéré depuis le mois d'avril du camp de Bergen Belsen, fugue régulièrement de l'Hôpital de la Salpêtrière pour découvrir Paris. Les docteurs qui l'examinent se fichent de sa tuberculose, bien visible sur les radios : pour la plupart anciens pétainistes, ils assurent un service très minimum auprès de la racaille juive ou communiste échouée à l'hôpital. "Tout bas, assis en tailleur au pied de mon lit, je me disais "un jour, j'y reviendrai, autrement…".