Lautresite, le jour, 4 juin 03
 

Ce que nous appelons lautresuite,
c'est ce que l'actualité
produit chaque jour de faits et d'événements
en lien avec l'exploration du mot "préfabriqué"
que nous menons depuis novembre 2001.

   

Lautresuite 04.06.03 (1) Lundi vingt-six mai, l'ordre des avocats du barreau de Seine-Saint-Denis (région parisienne) a lancé une pétition contre le projet de délocalisation à l'aéroport de Roissy des audiences relatives aux étrangers. Selon les avocats, le gouvernement par souci "d'efficacité" "tente d'imposer la création d'un tribunal hors norme au mépris des principes garantissant à tout justiciable d'être jugé équitablement et publiquement par un tribunal impartial et indépendant".



Lautresuite 04.06.03 (2) Bruges, Vottem, Merkplas, "Inad" (pour inadmissible), 127 et 127 bis sont les six centres fermés belges pour demandeurs d'asile et étrangers illégaux. Au moment où un nouveau gouvernement doit se mettre en place, le Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers) a établi un cahier de revendications concernant l'enfermement en centres fermés. L'association demande à la nouvelle coalition de "travailler au plus vite à des alternatives positives" et à la réduction de la durée maximale de détention à un mois renouvelable une seule fois. Rappelons qu'aujourd'hui, la détention plafonne en principe à cinq mois mais que cette durée peut se renouveler dans le cas de l'échec d'une tentative de rapatriement.

  Lautresuite 04.06.03 (3) Dans son rapport 2003, Amnesty International dénonce des faits de mauvais traitements infligés à certains étrangers lors de leur expulsion de Belgique. L'association épingle également le sort réservé aux enfants demandeurs d'asile qui, dans certains cas, sont détenus dans des centres fermés durant des mois sans aucune infrastructure ou encadrement spécialisés.

Lautresuite 04.06.03 (4) La police a découvert un groupe de vingt-deux clandestins qui avaient trouvé refuge dans un immeuble de Gand (Flandre orientale). Ces immigrés payaient cinquante euros par mois pour un matelas dans une pièce insalubre. Cinq sans papiers devraient être prochainement rapatriés vers leur pays d'origine. Les autres seraient en possession de visas touristiques ou de demandes d'asile.

Lautresuite 04.06.03 (5) Suspension du jeûne et réexamen de dossiers pour les sans papiers de Bordeaux et Mulhouse. À Mérignac, dans la banlieue bordelaise, quatre-vingt-un Kurdes de Turquie ont décidé de mettre fin à leur grève de la faim après avoir obtenu de la préfecture l'assurance que leurs dossiers seraient examinés "au plus vite" par l'Opfra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). À Mulhouse, vingt-et-un autres Kurdes de Turquie ont suspendu leur action après trente-cinq de jêune. Leurs demandes d'asile devraient prochainement être réexaminées.
  Lautresuite 04.06.03 (6) Abbas Amini, poète communiste iranien, père de deux enfants, réfugié en Grande-Bretagne depuis 2001, s'était cousu les lèvres, les oreilles et les yeux pour protester contre son expulsion vers l'Iran. Les autorités britanniques lui ayant finalement donné raison mercredi vingt-huit mai dernier, il a été soigné et a cessé la grève de la faim et de la soif démarrée une semaine auparavant. Abbas Amini entendait "amener le gouvernement à changer sa position face à ce qui se passe en Iran et à mettre fin aux expulsions vers des pays où les droits de l'homme n'ont jamais existé".


Lautresuite 04.06.03 (7) Un collectif de médecins et d'associations de défense des droits des immigrés fustige le projet de circulaire, émanant du ministère des Affaires sociales, renforçant les contrôles sur l'attribution de l'AME (Aide médicale d'urgence) aux étrangers. Le collectif parle "d'exigences surréalistes", ajoutant que "sous prétexte d'éviter la fraude, les justificatifs à fournir et les questions auxquelles devront se soumettre les candidats à l'AME, retardant ainsi en cas d'urgence la possibilité d'une prise en charge immédiate".