Lautresite, le jour, 2 juin 03









Liens

Communs



Ceci n'est pas une utopie, puisque le lieu est nommé. C'est une affaire de géographie, de toponymie, un peu d'onomastique aussi. C'est une façon de se déplacer dans le monde. C'est une carte aveugle, un jeu de pistes, un parchemin trouvé.
Aujourd'hui : la rue Oberkampf. Par Thierry Kübler.





La tête à ses pensées (c'est la faute à Voltaire), il s'en revenait d'une ballade sur la colline de Ménilmontant. Une doulce promenade à herboriser à travers vignes et prairies et — fameux coup de chance — la découverte de deux plantes bien rares dans ce canton : une Picris fausse épervière et un Buplèvre en faux. "Cette découverte me réjouit et m'amusa très longtemps", confie le rêveur. Hop-là, pas belle la vie ? Bon, reste ce vieillard hargneux de Voltaire et ses attaques incessantes… La tête à ses pensées, et paf le chien : un molosse, un danois féroce. Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire (et un peu au chien, soyons justes). Le nez dans le ruisseau, Rousseau : ce 24 octobre 1776, il est renversé par un énorme clebs (tout de même un chien de race) qui précédait le carrosse de Le Peletier de Saint-Fargeau (un marquis, pas moins de race).