Lautresite, le jour, 30 mai 03
   

 
"La découverte de la complexité est avant tout un défi. Elle nous rappelle que nos sciences n'en sont encore qu'à leurs débuts, qui furent passionnés, mais parfois outrecuidants. Nous commençons aujourd'hui à reconnaître ce qu'implique la notion d'un monde intrinsèquement actif, et donc à comprendre à quel point nous sommes encore ignorants. Mais cette complexité que nous découvrons est également porteuse d'espoir, l'espoir d'une nouvelle identité de la science, l'espoir qu'évoque le titre de notre livre, la nouvelle alliance. Par ce titre nous affirmions que, au-delà des fausses classifications, des interdits, des contraintes culturelles, politiques et économiques, les sciences n'ont, en droit, pas d'autre limite que celle de la créativité humaine. Elles ne sont pas contrainte fatale à laquelle il faudrait nous soumettre, mais contraintes productrices d'un sens que nous ne cessons de créer, et que nous pouvons créer de telle sorte que ce ne soit pas contre elles mais avec elles que se construisent les voies nouvelles du dialogue entre les hommes et avec le monde qu'ils habitent". Ilya Prigogine et Isabelle Stengers, la Nouvelle Alliance, Gallimard 1986.












À Ilya Prigogine, né à Moscou en 1917, réfugié en Belgique, prix Nobel de chimie en 1977, mort le 28 mai 2003 à Bruxelles. Il fut aussi pour nous, en compagnie d'Arthur Haulot, le président des États généraux des communes sur l'ex-Yougoslavie, en octobre 1992, qui allaient donner naissance à Causes Communes, association maître d'œuvre de lautresite.