Lautresite, le jour, 22 mai 03
     

{...



"Je veillais, radio ouverte comme une fenêtre sur la rue où se décident des questions de gouvernement, puis vint, juste après un Journal parlé qui n'avait pas de clôture audible, un son du genre "métal" avec une voix de femme superposée. Elle chante. Comme on hésite entre le dernier sujet du Journal et autre chose (suite du programme?) on fait plus qu'entendre. On écoute petit à petit. La fille hurle des machins pas très perceptibles. Elle finit (on écoute complètement) par un cri : "Et ma carte de banque, c'est ma protection" (ou quelque chose comme cela). C'est une pub pour un produit bancaire destiné à la jeunesse. À mesure que celle-ci disparaît entre Ikea et Jantes Alu, croît ma conscience de ce que la Jeunesse est à présent un marché en soi. Je ne dois pas être le seul. Les fils de pub qui ont pondu celle-ci en vivent ! La Banque signant vocalement (voix homme) d'un slogan du type: « XXX », c'est à vous de choisir". Les X sont le nom du produit. "À vous de choisir" est un curieux slogan de la part d'un groupe bancaire fruit de la fusion entre une des dernières banque semi-publique et un monstre belge bâtit, en grande partie, par le sous-sol congolais. C'est-à-dire, par extension, le produit, au sens arithmétique, d'un Souverain et de son Peuple. Un absolu et un relatif. Le choix auquel cette publicité nous incite devrait nous installer dans la question de l'après. Refaire le monde, en quelque sorte. L'étendue de la question ne peut que renseigner sur l'humilité qu'il y faut. Nos maquis sont parfaits, mais allons voir ailleurs". Par courrier, Patrick Quinet, lecteur.
















... }