Lautresite, le jour, 21 mai 03
 


 

En ce jour du mercredi 21 mai 2003. Disons que vous seriez un spermatozoïde. Vous viendriez d'apprendre, par la presse, que votre comportement épouse celui du missile sol-air et vous vous repérez à la chaleur pour trouver votre cible. Disons que, dans un premier temps, vous vous demandez bien pourquoi — dans la mesure où, tout de même, vous êtes bien plus ancien sur cette terre qu'un quelconque Aster ou qu'un obscur Rapier —, la comparaison n'a pas tourné à votre avantage et qu'on n'ait pas imaginé, par exemple, que c'était le missile qui imitait votre manière de faire plutôt que le contraire. Mais tout de même, ce parallèle a pour vous quelque chose de gratifiant : vous y voyez l'illusion d'une puissance retrouvée au moment où l'on vous apprend précisément que vous devenez de moins en mois performant. Car oui, vous êtes de plus en plus infertile, surtout si vous êtes européen et certainement si vous êtes belge. La natalité est en effet en baisse dans le Royaume (1,7 enfant par femme) et c'est en partie votre faute : les pathologies masculines sont, de fait, en nette augmentation. Vous avez l'air fin avec votre tête de missile. Disons que vous seriez un spermatozoïde et que nous devions vous rappeler à vos devoirs : avez-vous pensé une seconde à nos pensions ? Vous savez pourtant, parce que vous lisez la presse, que cette question est au cœur de l'actualité. Mais non, vous préférez fumer, vous énerver, manger n'importe quoi, respirer n'importe où et porter des pantalons moulants.

Vous tapez dans la sécu alors qu'on aurait besoin de vous pour nous refaire un bâton de vieillesse. Bon, c'est vrai, à votre décharge, que l'on vient de virer les écolos et le développement durable et que vous allez avoir affaire à un retour de la compétitivité. Mais on dirait bien que vous ne supportez plus du tout la productivité et que vous anticipez sur la récession. Qu'est-ce qui vous arrive ? On penserait que vous êtes mal au monde et que vous vous amusez à menacer la survie de l'espèce. On imaginerait même que vous nous faites un genre de chantage. Voilà que vous adoptez le même comportement irrationnel et romantique que les cours de la bourse : vous fluctuez, vous dérivez, vous chutez comme un vulgaire Nasdaq. On a toujours cru en vous, vous dirigiez nos vies et nos agissements et voilà que vous nous décevez : vous n'êtes pas si fiable que nous le pensions. Se pourrait-il que vous en ayez assez et que vous adoptiez, par défaut, la stratégie du lemming ? Notez que je vous comprends parce que c'est vrai que j'entends comme vous le petit bruit de l'œuf dur sur le comptoir d'étain. Ce week-end, 62% des Suisses ont refusé de garantir aux handicapés le droit d'accès à tous les bâtiments publics. J'admets que vous ne souhaitiez pas vivre dans ce monde-là.