Lautresite, le jour, 20 mai 03
 


Tu veux devenir réfugié en Suisse ?
Toi aussi, joue à Swiss Check-in ! Tu seras Samir, Celestina, Bajran, Leyla, Ponnanbulan ou Carlos-Jesus. Tu viendras d'Angola, du Sri Lanka, de Colombie, du Kosovo, de Turquie ou d'Algérie. Tu arriveras à dos d'âne, à pied, en voiture ou en avion. Tu seras muni d'argent, de vrais papiers, de faux papiers, d'armes, d'un sac de couchage, de nourriture, ce que tu voudras, même de la drogue. Tu commenceras par demander l'asile politique. Tu auras le choix : tu pourras même mentir. Tu seras de toute façon abrité dans un centre de transit où tu pourras prendre des cours ou dormir et tu pourras même sortir en ville. Là, fais attention, les tentations sont grandes. Tu pourras discuter avec des passants ou entrer dans des épiceries, mais tu as aussi des réverbères sous lesquels tu pourras te prostituer. Tu peux voler aussi dans les magasins. Tu peux dévaliser les passants. Mais alors la police va te rechercher. Et même t'arrêter. Ton séjour en prison pourrait te priver d'un recours car le temps file. Le plus souvent, tu échoueras à obtenir l'asile. Mais, si tu t'es bien comporté, tu auras appris un nouveau métier ou une nouvelle langue. Tu peux même demander une aide au retour volontaire, ça te fera un peu d'argent. Si tu as mal agi, fais gaffe à l'expulsion forcée ou pire, tu pourrais même finir au cimetière. Car, c'est pas évident la vie de requérant d'asile. L'Office fédéral suisse des réfugiés (ODR) vient de mettre en ligne ce "Swiss Check-in" destiné aux adolescents et censé les sensibiliser au sort des migrants ("Tu vas vivre quelques expériences surprenantes et passionnantes. Amuse-toi bien et bonne chance !"). La section romande de SOS Racisme vient de dénoncer cette initiative (swiss-chekcin.ch) où le préjugé racial et social remplace rapidement la bonne volonté et qui, depuis avril dernier, a reçu la visite de 25.000 internautes. (Info trouvée grâce à transfert.net).










Résultats de l'équipe : Paul a présenté des faux papiers et est sorti en ville pour faire quelques achats. Il a été débouté et son recours n'a pas abouti. Sébastien s'est prostitué mais a pris des cours de langue, il a été accepté. Eric a menti tout le temps et ses empreintes digitales ont montré qu'il n'était pas celui qu'il prétendait. Il a été expulsé.