Lautresite, le jour, 15 mai 03
 

Ce que nous appelons lautresuite,
c'est ce que l'actualité
produit chaque jour de faits et d'événements
en lien avec l'exploration du mot "préfabriqué"
que nous menons depuis novembre 2001.

   

Lautresuite 15.05.03 (1) Selon un rapport de Médecins sans frontières (MSF), rendu public le six mai dernier, les autorités russes poursuivraient leur politique de "retour forcé" des quelques cent mille civils tchétchènes toujours réfugiés en Ingouchie. Les camps de tentes, qui abriteraient encore aujourd'hui près de seize mille personnes, seraient démontés de force. Les autorités menaceraient de couper le gaz et l'électricité aux familles mais également de leur couper les faibles "compensations financières" qu'elles perçoivent encore. Des logements alternatifs destinés aux réfugiés et construits par des organisations humanitaires auraient été détruits, d'autres resteraient vides, les autorités dissuadant les Tchétchènes de s'y réfugier. La construction de près de trois mille logements serait, par ailleurs, délibérément bloqué par la bureaucratie.

Lautresuite 15.05.03 (2) Au cours d'une opération d'inspection menée par les services d'inspection de la police de Malines (Belgique), trente-huit travailleurs illégaux ont été interpellés. Payés cinq euros de l'heure, ils travaillaient parfois plus de douze heures par jour et logeaient dans des caravanes ou dans leur voiture parquées sur le terrain de l'entreprise. Les employeurs ont été mis en examen.

  Lautresuite 15.05.03 (3) Le procès relatif au décès de Sémira Adamu, qui devait reprendre vendredi dernier, a été reporté au mercredi dix septembre prochain. Ce report devrait permettre la convocation de nouveaux témoins. Comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, trois anciens gendarmes et deux officiers pour leur implication présumée dans la mort de la jeune réfugiée nigériane.








Lautresuite 15.05.03 (4) Le vingt-huit avril dernier, trois évêques français, Mgr. Lucien Daloz, Mgr. Olivier de Berranger et Mgr. Jean-Luc Brunin avaient cosigné une déclaration dans laquelle ils s'alarmaient des "insuffisances du projet de loi sur le droit d'asile" porté par Nicolas Sarkozy. Le ministre de l'Intérieur y a répondu, vendredi dernier, dans le quotidien "La Croix". Dans sa lettre, Nicolas Sarkozy défend son idée d'instaurer un "guichet unique" et d'accélérer le traitement des demandes. Il affirme, par ailleurs, que sa réforme "ne retire aucun droit ni aucune garantie de procédure aux (candidats au droit d'asile)".

  Lautresuite 15.05.03 (5) Le ministère de l'Intérieur a trouvé une nouvelle parade pour expulser les Tsiganes présents sur le sol français. Les services de l'État ont en effet exhumé un article peu connu de la Convention de Schengen, l'article 5-1c. Celui-ci prévoit que, pour un séjour "n'excédant pas trois mois", l'admission dans l'espace Schengen "peut être accordée à l'étranger (...) qui dispose des moyens de subsistance suffisants, tant pour la durée du séjour envisagé que pour le retour dans le pays de provenance (...)". Dans le cas des Roms, qui n'ont le plus souvent pas le droit de travailler et survivent d'expédients, le recours à cette règle est imparable. La Ligue des droits de l'homme (LDH) et Médecins du monde (MDM) ont dénoncé, lundi au cours d'une conférence de presse, les "expulsions sans alternatives " de Roms installés en France. Les deux associations ont également annoncé leur intention de dépêcher, en Roumanie dans les prochaines semaines, une mission pour "observer la situation de familles" qui sont rentrées de gré ou de force. La LDH et MDM entendent y réunir des indices prouvant que la Roumanie ne représente pas, pour les Roms, un "pays sûr". "La Roumanie est peut-être un pays sûr pour les Roumains qui ne sont pas des Roms mais certainement pas pour ceux-ci, preuve en est le départ de tous ceux qui le peuvent, y compris vers la France qui leur offre pourtant des conditions d'accueil indignes", a déclaré le président de la Ligue des droits de l'homme, M. Tubiana.