Lautresite, le jour, 14 mai 03







Les


dauphins


ivres




Il habite Antwerpen, enfin il réside à Anvers.
Anvers est cette ville de Belgique dont on peut croire qu'elle sera peut-être bien le centre des élections législatives du 18 mai prochain.
Il y a toutes sortes d'extrémistes là-bas et des élus locaux qui font des fariboles.
Pierre Duys fait cela, d'accompagner une campagne en alignant les arbres et les forêts.
Ses carnets seront publiés quotidiennement, d'ici à ce que nous sachions vraiment quoi faire d'Anvers, à la fin. Par Pierre Duys
 











Episode 6


Une antenne de la Vlaamse Radio Televisie a diffusé ce matin (pour la seconde fois paraît-il) le discours du candidat emblématique du v.b. Ouvertement admis dans le cercle des amis de la chefferie des fascistes français. Lorgnant sur Jorg l’Autrichien. Levant le bras à l’occasion. Pour le sport. Il scrute le monde du regard du converti prêt à moudre ce qui ne lui convient pas. Raciste, violent, fanatique, comploteur, inculte, décomposé, bon pour l’asile si les asiles enfermaient vraiment les aliénés. Mettant la société et eux-mêmes en danger. Ce sont les critères. Dégâts de vies sexuelles sans imagination. C’est le fasciste dont on dit qu’il est présentable. Évoquant un joaillier ayant buté le cambrioleur polonais qui ratissait ses pénates, le candidat aux élections démocratiques a simplement dit que la seule erreur que le commerçant ait faite est de ne pas avoir abattu les deux autres polacks (sic). Je m’interdis la consultance, mais je sais comme chacun que ces propos sont un appel au meurtre. Que fait la justice ? Peu de vagues. Ça est certain. Des martyres ? Pas de risque. Mais encore. Notons qu’auparavant un journaliste télévisé de la chaîne publique interrogea le même nazi, lui tapant sur l’épaule, discutant de la marmaille, tout ça. Des hommes avant tout. La parole fasciste vaut une autre. Dans cinq jours, les élections. (Concernant les penchants nationaux-socialistes du susdit candidat v.b., lire aussi les articles de M. Abramowicz sur le site resistances.be.)