Lautresite, le jour, 9 mai 03
 

L'observatoire,
c'est là ou
nous recensons,
avant de
les analyser,
les faits
et événements
qui, en Europe, participent des glissements
vers le
populisme.

Un répertoire hebdomadaire

   

France : le monde de l'édition se mobilise contre l'article 227-24 du code pénal (08/05/03)
Distributeurs, éditeurs, libraires, auteurs : ils sont cent dix à avoir signé une pétition en faveur d'une modification de l'article 227-24 du code pénal relatif à "l'outrage aux bonnes mœurs". La demande vise à ce que cette mesure ne s'applique pas aux œuvres de fiction et aux œuvres littéraires. Cette mobilisation intervient après la condamnation, fin mars, de l'éditeur Léo Scheer, à sept mille cinq cents euros d'amende, pour la publication du livre de Louis Skorecki, "Il entrerait dans la légende".

Luxembourg : lourdes sanctions pour deux manifestants de Cockerill (08/05/03)
Deux manifestants liégeois qui s'étaient déplacés, le dix-sept avril dernier, à Luxembourg pour la manifestation des travailleurs de Cockerill ont fait treize jours de prison. Ils n'ont été relâchés qu'après le versement d'une caution de deux mille cinq cents euros. Accusés de rébellion, de destruction d'édifice (cabines téléphoniques et abribus) et de coups, choses qu'ils démentent catégoriquement, ils risquent de six mois à cinq ans de prison. "On a voulu faire des exemples" a déclaré l'un des deux manifestants.

  France : Jean-Marie Le Pen assigné en justice par la Ligue des droits de l'homme (08/05/03)
La Ligue des droits de l'homme (LDH) a annoncé, lundi 29 avril, avoir assigné Jean-Marie Le Pen devant le tribunal correctionnel de Paris pour "incitation à la haine raciale". Le leader du Front National avait en effet déclaré, le dix-neuf avril dernier, dans "Le Monde" que quand la France compterait vingt-cinq millions de musulmans, "ce sont eux qui commanderont". La LDH réclame cent mille euros de dommages et intérêts.

Belgique : le centre fédéral d'Everberg à nouveau critiqué (08/05/03)
Le vendredi 26 avril dernier, la Ligue des droits de l'homme et l'organisme "Défense des enfants International Belgique" ont à nouveau dénoncé le centre pour jeunes délinquants d'Everberg, jugeant que celui-ci "ne fonctionne pas bien et devrait être fermé. Ces associations estiment que cet établissement ne répond pas à sa mission et que les mineurs y sont soumis à des conditions de vie de type carcéral : plusieurs fouilles par jour, privation des effets personnels, présence permanente des gardiens, enfermement des jeunes dans leur chambre, absence de projet pédagogique et de scolarité, durée d'hébergement exponentielle. Cette structure, en principe provisoire, tendrait de plus à devenir permanente voir à s'accroître.
  France : la chasse aux fumeurs de cannabis est ouverte (08/05/03)
Le ministre de l'Intérieur entend mettre fin à l'impunité dont bénéficient actuellement de facto les fumeurs de cannabis. Pour Nicolas Sarkozy, "il n'y a pas de drogue douce ou de drogue dure : il n'y a que des drogues interdites". Selon la Place Beauvau, la France serait le pays d'Europe où les adolescents de seize ans consomment le plus de cannabis. Le gouvernement entend donc recourir systématiquement à des sanctions dissuasives à l'encontre des jeunes consommateurs. Parmi celles-ci sont présagés : les travaux d'intérêt général, la confiscation des cyclomoteurs ou le recul de l'âge pour passer le permis de conduire. Les réactions à ce nouveau projet du ministère de l'Intérieur ne se sont pas fait attendre. Pour les associations de terrain travaillant sur la toxicomanie, l'expérience montre que la répression seule n'a jamais rien réglée. Quant aux magistrats, déjà surchargés de travail par les nouvelles lois Sarkozy, l'idée de devoir poursuivre les trois millions de consommateurs annuels de cannabis les ferait éclater de rire. Le Syndicat de la magistrature dénonce "un gouvernement de combat contre la jeunesse, première victime de sa politique sécuritaire".