Lautresite, le jour, 22 avril 03









Liens

Communs


Ceci n'est pas une utopie, puisque le lieu est nommé. C'est une affaire de géographie, de toponymie, un peu d'onomastique aussi. C'est une façon de se déplacer dans le monde. C'est une carte aveugle, un jeu de pistes, un parchemin trouvé. Aujourd'hui : Aujourd'hui, le boulevard Richard Lenoir.
Par Thierry Kübler.



Aujourd'hui, au 6 boulevard Richard Lenoir, la croix verte est bleue, illuminée par le néon cavalant jour et nuit dans ses branches. Immeuble cossu, balcons de pierre, plafonds à caisson. À l'intérieur de la pharmacie, des panneaux de bois sculptés comme dans les églises enchâssent des processions de petites boîtes cartonnées. C'est ici que, le 19 décembre 1969, deux pharmaciennes périrent d'une surdose de plomb. Braquage, pas saturnisme. En avril 1970, on attrape vite un suspect type; en 1974, un sacré procès le transforme illico en coupable idéal: condamnation à la perpétuité. Il s'appelle Pierre Goldman, né en France, durant l'occupation, d'un homme et d'une femme engagés parmi les FTP-MOI : juifs, polonais et résistants jusqu'à désirer un môme dans cette période barbare.
Né sous l'étoile de la révolte, Pierre Goldman sera réfractaire aux étables scolaires et insoumis au service militaire. Par deux fois, il s'embarque pour les maquis révolutionnaires sud-américains. En mai 1968, présent en France, il raille cette révolte bourgeoise qui n'ose se donner les moyens des armes. Puis un petit casse en 1969, mais pas celui dont on l'accuse. Lors du réquisitoire de 1974, une société DS et pot au feu règle ses comptes avec les enfants perdus qui l'ont fait trembler.