Lautresite, le jour, 18 avril 03
  Arrière-garde. Sur Arte, samedi 19 avril, à une heure accessible (20h15), "André Breton, malgré tout", un film tourné en 1994 par Fabrice Maze dans l'appartement du 42 rue Fontaine, aujourd'hui parfaitement vide. Ça dure vingt-cinq minutes. On y voit ce qui n'existe plus. Arte le diffuse après la vente, terminée hier. Arte est une chaîne culturelle. Elle fait comme son ministre, elle préempte ces quelques moments. C'est évidemment un scandale.  

   

  Livres et euros. On prend cette phrase dans l'Immaculée Conception, Breton et Eluard, 1930 : "Vends de quoi manger, achète de quoi mourir de faim". Le résultat global de la vente du contenu de l'appartement d'André Breton se monte à 46 millions d'euros. On rappellera ici que Breton, de son vivant, n'est parvenu qu'une seule fois à vendre plus de mille exemplaires de l'un de ses livres. Avez-vous déjà craché sur un cadavre ? Oui, je l'ai fait à Drouot, Paris, avril 2003.