Lautresite, le jour, 4 avril 03
 

L'observatoire,
c'est là ou
nous recensons,
avant de
les analyser,
les faits
et événements
qui, en Europe, participent des glissements
vers le
populisme.

Un répertoire hebdomadaire

   

France : lourde amende pour l'éditeur d'"Il entrerait dans la légende" (04.04.03)
Léo Scheer, poursuivit devant le tribunal correctionnel de Carpentras pour avoir édité le roman de Louis Skorecki, "Il entrerait dans la légende", devra s'acquitter d'une amende de sept mille cinq cents euros. Cette sanction est appliquée en vertu de l'article 227/24 du code pénal sanctionnant "la diffusion d'un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter atteinte à la dignité humaine (...) susceptible d'être vu ou perçu par un mineur". André Bonnet, magistrat d'extrême droite et les deux familles à l'origine des poursuites ne recevront au titre de partie civile qu'un euro de dédommagement. Léo Scheer a, en outre, échappé au délit de corruption de mineurs et aux réquisitions du parquet réclamant une peine de six mois de prison assortie d'une amende de quinze mille euros et de publications judiciaires. Emmanuel Pierrat, avocat de l'éditeur, pense se pourvoir en appel.

Pays-Bas : brutale hausse de l'antisémitisme (04/04/03)
Sous l'effet du conflit israélo-palestinien et de la guerre en Irak, l'antisémitisme, traditionnellement lié à l'extrême droite, dépasse ses frontières idéologiques.

  Pour Jessica Silversmith, directrice de l'Anti-Discriminatie Bureau d'Amsterdam (ADB), "l'opinion publique est en train de changer. L'effet dissuasif de la Deuxième guerre mondiale semble s'amoindrir". Elle ajoute que "l'antisémitisme venait surtout de l'extrême droite. Autrefois, on y réagissait vivement, maintenant il y a absence d'indignation civique". Cette tendance ressort également des statistiques de l'ADB pour qui l'année 2002 peut être qualifiée d' "année de l'antisémitisme et de la haine contre les musulmans". En 2002, l'association a enregistré cent cinq plaintes pour acte raciste contre cinquante en 2001 et 2000. Le Meldpunt Discriminatie Internet (MDI) rapporte, lui, 291 manifestations anti-islamiques, 316 visant les communautés marocaines et Turcs, 584 textes de nature antisémite et 51 négations de l'Holocauste.

France : la prostitution sous surveillance à Caen (03.04.03)
À Caen, la prostitution n'est autorisée que dans des zones strictement délimitées : devant le commissariat, la gendarmerie ou la préfecture. Cette restriction est contenue dans un arrêté municipal adopté, en novembre 2002, par la députée-maire UMP de Caen, Brigitte Le Brethon. Le préfet du Calvados et de Basse-Normandie, Didier Cultiaux, a récemment saisi le tribunal administratif de Caen afin d'annuler ce texte jugé illicite.
  France : le projet éducatif des nouveaux "centres éducatifs fermés" vivement critiqué (04/04/03)
Deux syndicats d'éducateurs et de magistrats mettent fermement en cause le projet éducatif, jugé "sexiste, moralisateur, anachronique et contraire aux droits fondamentaux de la personne", des quatre nouveaux "centres éducatifs fermés". Delou Bouvier, vice-présidente du syndicat des magistrats, parle d'un "règlement à la Magdalena Sisters. Tout cela fleure bon la maison de redressement". Sont particulièrement critiquées les mesures obligeant les jeunes pensionnaires (14-17 ans) à donner leur tour de taille et de poitrine et, pour les filles, à procéder à un test de grossesse lors de leur arrivée dans un centre. Les syndicats dénoncent également l'interdiction faite de parler d'autres langues que le français, d'écouter de la musique de manière individuelle et d'avoir des contacts avec sa famille durant les six premières semaines. Ce règlement est une "véritable invite à la fugue" renchérit Delou Bouvier. Roland Ducout, directeur général de l'Apler (Association pour l'éducation renforcée) affirme que les textes diffusés par les syndicats ne sont que "des prédocuments de travail". Plusieurs dizaines d'éducateurs en grève de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ont manifesté, jeudi dernier, à Saint-Denis-le-Thiboult (Seine-Maritime) et à Sainte-Eulalie (Gironde) contre