Lautresite, le jour, 3 avril 03

Quand au bout de trois heures, on entendit dans un haut parleur grésillant mon nom , écorché, mais dans ce cas précis ça n'a pas beaucoup d'importance (faut dire qu'il est difficile), on s'est levées d'un bond: c'était un mec cette fois, enfin en apparence; et m'ordonnait de signer un imprimé en le tenant d'une main , je ne pouvais pas lire ce que je signais , alors je lui demandai de quoi il s'agissait.
"Je vous dis de signer", il hurlait.
J'ai essayé de tirer le document pour le lire, je n'y parvenais pas .
Non. Et si c'était une reconduite à la frontière, et si c'était pour le prochain train?
Non . Je ne signerai pas, si je ne lis pas.
Ah bon vous ne voulez pas signer ? eh bien allez vous asseoir. Dit-il en s'emparant de mon passeport. Plus que le ton employé, c'est la paralysie de Gaëlle qui me reste en tête, elle était anéantie ; non, vraiment elle ne mesurait pas, elle ne pouvait pas .
La valse de l'horodateur m'a occupée encore un moment et c'était tant mieux ; ça me permettait de prendre l'air.
J'enviais toutes ces personnes qui faisaient la queue devant la pancarte "permis de conduire", "carte grise". Ils étaient dans une aile opposée à la mienne. Un autre monde…

Quant au bout de deux heures, le même monsieur m'a appelée avec en main le même document et toujours la même démarche, j'ai compris. Vichy n'est pas si loin. J'ai réussi à me saisir du document, il s'agissait d'une demande de renouvellement de carte de séjours. Je l'ai donc signée puis a commencé la valse des papiers à fournir . Non, une quittance de loyer ne suffit pas, il faut le gaz et l'électricité et ..et…et.. les dernières en date. Ah, vous êtes hébergée ? carte d'identité de l'hébergeur, son avis d'imposition …Est ce que j'avais bien une attestation de "bon fonctionnement de compte" ? "Ça prétend faire une thèse et ça sait pas classer des papiers!!" dit il en s'adressant à sa collègue de guichet. On ne relève pas. Il faisait nuit quand nous sommes sorties de là. Des guirlandes de Noël dans les arbres de l'avenue de la Reine. J'avais réussi à avoir un récépissé, non il ne me permettait pas d'aller à
Alger pour les vacances mais tout de même : des vacances !!