p 104. En ce jour, l'éditorial.
p 106. Lautresuite
En ce jour du lundi 31 mars 2003. Paramétrons les amenuisements progressifs de l'intelligence collective. Le jeune lion ne dort plus avec ses dents. Le jeune lion est à genoux et a éteint les Lumières. Ah, Malraux, si on le tenait, lui qui a écrit sur la spiritualité quelque chose d'au moins aussi apocryphe que Monnet sur la culture. Le vingt-et-unième siècle, donc. Le troisième millénaire. Nous voilà revenus au désert, au creuset, au livre disent certains. Et, dans ces terres bibliques et pré-évangéliques, tout se passe désormais comme si l'on attendait la multiplication des rations de l'armée américaine. On l'aura appris, le Congrès américain vient de décréter — par souci d'empathie sans doute avec les Marines qui, ces jours-ci, ne mangent qu'une fois sur trois — la tenue d'une journée fédérale de jeûne et de prières dont le président doit encore fixer la date. Nos esprits européens — qui n'ont pas encore décidé eux-mêmes si leur Constitution devait comporter une référence à Dieu — s'en offusquent au moins autant que de la kalashnikov de l'imam de la grande mosquée de Bagdad. À tout prendre, une guerre pour le pétrole eût été plus admissible et c'est d'ailleurs ce que serinent encore, pour nous rassurer, les manifestants dans les rues.
104