Lautresuite.
Lautresuite 26.03.03 (1) Hier à onze heures et demi du matin, un vol de la compagnie Euralair Horizons s'est envolé de Roissy, avec à son bord cinquante-cinq Ivoiriens et dix Sénégalais, en direction de Abidjan et Dakar. Il s'agit du troisième "retour groupé sur vol spécialement affrété" opéré par le ministère de l'Intérieur en moins d'un mois. Les expulsés étaient comme à l'accoutumée encadrés par un important dispositif policier comptant 90 agents et accompagnés par un représentant de la Croix-Rouge française. Si selon la Direction générale de la police nationale tout s'est déroulé sans incident, certains étrangers maintenus au centre de rétention du Mesnil-Amelot disent avoir assisté à un embarquement plutôt mouvementé. Selon un réfugié malien "les étrangers avaient tous des étiquettes dans le dos et sur leurs bagages, avec des numéros". Un autre Nigérian dit qu'ils "avaient du sparadrap noir sur la bouche, ils avaient des menottes dans le dos et étaient attachés aux pieds". Les témoignages ne manquent pas. Le Conseil d'Etat a condamné, hier, le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, pour avoir rejeté la demande d'asile d'un couple tchétchène.
88