Si j'aurais su, j'aurais pas venu...
Nous voterons en Belgique, le 18 mai prochain, ce ne sont pas des élections locales mais des législatives. N'empêche, le score du Vlaams Blok à Anvers vaudra plus qu'une indication pour les scrutins futurs qui, avec la recomposition institutionnelle belge, vont déferler dans les mois et les années qui viennent. D'autant que vient de sauter, en même temps, le verrou imaginé pour préserver Bruxelles d'un blocage politique si, nolens volens, le Blok se trouvait en capacité électorale de peser sur la composition du gouvernement régional de la capitale de l'Europe qui, on le rappellera, parle au moins en deux langues. Un blocage bruxellois bloquerait le pays. L'on voit bien alors le prix du costume. Jamais sans doute alors, ce terme de "remailler" n'aura été plus approprié. Car oui, tandis que nous sommes tout affairés par les terres d'Irak (ce GI, hier, se plaignant qu'il y ait tellement de sable dans ces déserts), nous avons devant nous une menace à laquelle nous ne pouvons opposer aucun veto. Les nouvelles du front ? Elles sont à Anvers, ville flamande, arabe et juive, où les démocrates se déchirent et où les extrémistes gagnent.
87