L'association avait nettoyé la maison, fait quelques travaux de plomberie et d'électricité et paye chaque mois toutes les factures. La communauté urbaine de Lyon, propriétaire de la bâtisse abandonnée, veut aujourd'hui récupérer son bien. La décision devrait être prise aujourd'hui. L'avocat de la ville de Lyon estime que l'occupation constitue "un trouble manifestement illicite qu'il convient de faire cesser".
20