Lautresuite.
Lautresuite 10.03.03 (1) Décidée à défendre le droit d'asile mais résolue à combattre l'immigration économique clandestine, la Grande-Bretagne se trouve dans une position difficile. De récents chiffres indiquent que le nombre total de demandeurs d'asile a augmenté de vingt pour cent au cours de l'année 2002. Cette hausse correspond à l'afflux de cent dix mille nouveaux candidats à l'immigration. Dix pour cent ont obtenu l'asile tandis qu'un quart a été autorisé à rester temporairement en Angleterre. Sur les cinquante-cinq mille personnes déboutées, seules treize mille ont été expulsées. Les autres se seraient évanouies dans la nature. Sévèrement critiqué par la presse tabloïd, le gouvernement Blair multiplie les mesures dissuasives. C'est ainsi que tout nouvel arrivant sera désormais placé dans un centre où son dossier sera géré dans son intégralité. Ceci pour éviter qu'il ne disparaisse. L'autorisation automatique de travailler après six mois de présence sur le sol anglais, qui était la norme, a été suspendue. Un autre élément du durcissement opéré par les autorités britanniques est l'obligation pour le demandeur de poser sa candidature dès son arrivée.
12