p 111. En ce jour, l'éditorial.
p 113. Lautresuite
En ce jour du vendredi 28 fevrier 2003. Bon, alors, peut-être que la sémiologie va nous aider. Le World Trade Center deviendrait le World's Garden et en passant ainsi du marché au jardin, on fait en quelque sorte le chemin à reculons. Il y a quelque chose dans le projet de l'architecte Libeskind qui renvoie au big bang, au temps d'avant, aux origines : on est dans ce jardin et on cueille la pomme et après on attend, on ne sait pas qui va venir vous l'arracher, si ce sera le marché ou bien un curé, mais enfin il semble bien que cela recommence de zéro (de ground zero ?), qu'il y ait encore à faire, que tout ne soit pas joué, et aujourd'hui cela nous paraît terriblement tentant. Le recommencement parfois épouse l'infini — ce qui, donc, "n'est pas fini" — et c'est là, on va le dire, une bonne nouvelle avec laquelle terminer la semaine. Terminons, terminons. Aujourd'hui se clôt sur lautresite la relation de ce "carnet intime d'un rexisme ordinaire", ainsi que nous l'avons appelé. C'est l'histoire d'une avant-guerre, il nous faudrait revisiter toutes les avant-guerres, pointer précisément vers ce qui origine, comme on dit en philosophie. Ce chemin fait pendant un mois nous a instruit plus qu'on ne pourrait croire.
111