Lautresuite.
Lautresuite 24.02.03 (1) Mamar Douani, Algérien né en France, père de famille et cuisinier dans un restaurant de Saint-Raphaël, a échappé de peu à son expulsion dans le cadre de la double peine. Il avait été condamné à 20 ans de prison pour meurtre en 1982 et avait obtenu en 2001 une remise de peine. Alors qu'il se présentait, il y a quelques jours, à la préfecture du Var pour raison administrative, il avait été arrêté et placé en garde à vue par la police aux frontières de Toulon. Le vingt-trois octobre dernier, un avis d'expulsion à son encontre avait été lancé par le ministère de l'Intérieur. Jeudi, la place Bauveau a finalement suspendu l'expulsion, assignant Mamar Douani à résidence tout en l'autorisant à travailler. Rappelons qu'en novembre dernier, le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, avait annoncé la réforme de la double peine dans les six mois. Cette modification n'entend pas supprimer la procédure mais l'aménager afin de protéger certaines catégories de personnes.


94